Que faire en cas de vitre d’insert fendue : les démarches à suivre avec votre assurance

Publié le : 04 décembre 20236 mins de lecture

La vitre de l’insert de votre cheminée est fendue et vous vous inquiétez des conséquences sur la sécurité et l’efficacité énergétique de votre installation ? Cet article fait le point sur les démarches à entreprendre auprès de votre assurance pour obtenir une prise en charge.

L’expertise de la vitre fendue de l’insert

C’est la première chose à faire lorsque vous constatez que la vitre de votre insert est fissurée ou cassée. En effet, seule une expertise réalisée par un professionnel permettra de déterminer avec précision l’origine du problème et les travaux nécessaires pour y remédier. Il pourra s’agir, par exemple, d’un défaut de fabrication, d’une mauvaise installation ou encore d’un accident domestique, comme un choc thermique causé par l’utilisation d’un liquide inflammable (alcool, essence), qui peut provoquer un bris de glace.

Les étapes de l’expertise

Le professionnel, généralement un ramoneur ou artisan spécialisé dans les travaux de cheminée, va procéder à plusieurs vérifications. Parmi elles, il va notamment s’assurer du bon état général de l’appareil et de ses accessoires, comme les joints, les conduits de fumée ou le système de fermeture, mais aussi de la conformité de l’installation aux normes de sécurité en vigueur.

La déclaration de sinistre auprès de l’assurance et les informations à fournir

Une fois l’expertise réalisée, il convient d’informer votre compagnie d’assurance du problème dans les plus brefs délais. Selon la cause de la vitre fendue, vous pourrez peut-être bénéficier d’une prise en charge pour les travaux à réaliser. Dans tous les cas, votre assureur sera en mesure de vous indiquer les démarches à suivre.

Pour faciliter le traitement de votre dossier et augmenter vos chances d’obtenir une indemnisation, n’hésitez pas à donner le maximum d’informations à votre assureur. Parmi celles-ci, vous devez notamment mentionner vos coordonnées personnelles (nom, prénom, adresse, téléphone), le numéro de contrat de votre assurance habitation, la date à laquelle a eu lieu le sinistre ou encore les circonstances précises conduisant à la vitre fissurée (par exemple, un choc avec un objet dur ou un changement brutal de température).

Dans quels cas l’assurance prend en charge les frais de remplacement de la vitre d’insert ?

Le contrat d’assurance habitation doit généralement contenir une garantie « bris de glace », qui couvre les dommages causés aux éléments vitrés de la maison, comme les fenêtres, les baies vitrées ou les véranda. Toutefois, cette garantie ne s’applique pas forcément aux appareils de chauffage, comme les inserts de cheminée. La prise en charge dépendra donc des conditions générales et particulières de votre contrat.

Les exclusions de garantie

Il est important de vérifier attentivement les dispositions de votre assurance habitation avant d’envisager une prise en charge pour le remplacement de la vitre d’insert. Certains contrats excluent en effet ce type de sinistre, ou prévoient des limitations en termes de montant à indemniser, selon l’origine du bris (par exemple, un défaut de fabrication) ou de la vétusté du matériel.

Le coût du remplacement de la vitre d’insert et les facteurs influençant le prix

Dans le cas où votre assurance ne couvrirait pas les frais liés au remplacement de la vitre fendue de votre insert, vous devrez alors financer ces travaux vous-même. Il peut être intéressant de solliciter plusieurs devis auprès de professionnels afin de comparer les tarifs et choisir la solution la plus adaptée à votre budget.

Plusieurs éléments peuvent faire varier le coût du remplacement de la vitre d’insert, comme la taille de celle-ci, la qualité du verre utilisé (généralement de la vitrocéramique résistant à de très hautes températures), ou encore les éventuelles options supplémentaires, comme un traitement anti-reflet ou une isolation renforcée. Le montant de la main d’œuvre est également à prendre en compte, sachant que le tarif horaire d’un artisan spécialisé dans les travaux de cheminée varie généralement entre 40 et 60€.

Avoir une vitre de l’insert fendue peut poser des problèmes de sécurité ainsi que d’efficacité énergétique pour votre installation. Il est crucial de vérifier au plus vite les causes potentielles du bris, et d’informer votre compagnie d’assurance afin de connaître la prise en charge possible. Selon le contrat d’assurance habitation souscrit, vous pourrez bénéficier d’une indemnisation pour les frais engendrés par les travaux de remplacement nécessaires. Dans le cas contraire, il vous appartiendra de financer ces travaux qui vous coûteront en fonction de nombreux paramètres, tels que la taille et la qualité du verre utilisé, ainsi que le montant de la main d’œuvre.

Plan du site